mercredi 10 septembre 2014

Chardon en soie du Cambodge

Désolée pour les tongs pourries mais je les ai souvent aux pieds quand je traine chez moi.
Il me restait de la soie après ma Réglisse et je n'ai pas écouté les recommandations de la belle Eleonore qui préconise d'utiliser un tissu de poids moyen pour sa Chardon.
Il faut être pris pour être appris.

Live and learn people. Silk is not the best choice of fabric for this skirt. Too light and frumpy.

Tout d'abord elle se trouve toujours chiffonnée comme un vieux billet de 10 francs qui serait passé à la machine mais encore, cette soie supporte mal les surpiqures.


Puis, deuxième erreur et pour continuer de n'en faire qu'à ma tête, j'ai décidé de ne pas entoiler l'empiècement ceinture. Entoiler de la soie, ça ne me bottait pas, je voulais garder le côté fluide mais quelle erreur de débutante ! Je l'ai bien regretté . La soie aussi, surtout après le passage du découd-vite sur les surpiqures.
Mais étonnamment la jupe en est ressortit sans trou (pas l'empiècement RIP).  Je n'ai pas de photo à vous montrer de ma jupe avant les modifications.
I also messed up the facing at the waist and unstitch it all to use gros-grain instead. The silk doesn't like the seam ripper but it behaved enough for me to restitch it without too much damage.


Heureusement, il y a le GROS-GRAIN ! un gros-grain est une invention magnifique pour les couturières, je trouve. Il est rigide à souhait sans être épais pour autant, ne s'effiloche pas et est facile à coudre.
Gros-grain à l'intérieur de la jupe.

Mon empiècement ceinture a été remplacé par une bande de gros-grain de 5cm de large trouvé chez Fanfreluche à lille.
Puisque j'en étais à découdre j'en ai profité pour découdre la fermeture éclair pour resserrer la jupe un peu car elle devenue beaucoup trop grande depuis que j'ai maigrie, mais je reviendrai sur cela dans un autre billet.


Ce que j'espère retenir de cette expérience :

1- m'intéresser de plus près aux suggestions de tissu, instructions de montage ... Les créateurs de patrons ont réfléchi à ces détails alors autant m'épargner de la misère en en profitant.

2- essayer le vêtement en cours de construction si je couds pour moi. J'ai trop souvent la flemme de le faire (faut que j'enlève le pyjama et tout et tout Pffff....) et je me dis que je ferais les ajustements de dernière minute à la dernière minute mais c'est un faux gain de temps . Dans mon cas 3h 30 de perdues à découdre les surpiqures le plus délicatement possible, la fermeture éclair, et remonter la ceinture en Grosgrain.

3- Ne pas me dire "Oh ça ira, une fois porté ce défaut ne se verra même pas !". Car, il se verra le défaut et ici, il rendait même la jupe importable. Si il peut être corrigé sur le champs ne pas hésiter à découdre et recommencer.

4- Ne pas me fixer de date buttoir ! Un de mes objectifs couture cette année est de coudre plus vite mais cet objectif est loin d'être atteint. La date butoir dans ce cas m'a fait ignorer les grosses imperfections en cours de construction. Non seulement la jupe n'a pas été prête à temps mais j'en ai aussi perdu de nombreuses heures que j'aurais pu utiliser à coudre un haut par exemple.

5-Utiliser plus souvent du Gros grain. C'est une fourniture facile à utiliser et il m'a sauvé cette chardon.

De la Chardon, je dirais que c'est une jupe sans problème avec des instructions claires. Si l'on se trompe un peu de taille (ou que l'on se trouve entre deux tailles), les ajustement sont faciles à faire avec les plis creux. Il faut simplement tout essayer et réajuster avant d'attaquer les surpiqures.
Bref, j'aime bien cette jupe, même si elle se chiffonne un peu trop.
I still like this skirt a lot even if the material is not the ideal choice for it.



Je l'ai mise ici avec un haut fait dans du tissu d'ameublement de chez Toto (5€ le coupon d'un mètre), fait à partir du patron 115 du Burda d'avril 2014.

I'm wearing it here with a top made out of upholstery fabric (European 04/2014 Burda style). This fabric is way too heavy for this top. Look what happens when I raise my arms !
Ce haut est tellement simple qu'il n'est pas la peine de lui donner son propre billet. Si c'était à refaire (mais je n'aime pas trop la coupe courte et carrée) je choisirais bien entendu un tissu fluide comme préconisé par Burda . Ici ce tissu raide m'épaissit et silhouette et quand je lève les bras ...

Ça forme un vil boudin autour du cou.
Décidément, j'en ai des leçons à tirer sur le choix de mes tissus avec toutes mes coutures de cet été !

Est-ce qu'il vous ait arrivé d'ignorer les suggestions de tissus d'un patron pour le regretter amèrement?

Bonne couture à vous!


lundi 1 septembre 2014

Assembler les bords d'un élastique à la Sandra Betzina

Ceux qui me rencontrent sur Instagram savent que je suis accro aux cours en ligne de Craftsy.
J'ai suivi le cours de Sandra Betzina "sewing on the bias" pour satisfaire mon obsession de la coupe dans le biais du tissu (même si cette façon de couper un vêtement consomme des mètres et des mètres de tissu, le résultat en vaut la laize). Sandra est un peu brouillon à mon goût et le patron offert avec le cours n'est pas ma tasse de thé, mais loin de moi de regarder les dents d'un cheval que l'on m'offre.

Voici comment Sandra propose d'assembler les deux bords de l'élastique de la jupe :

Faire butter les deux bords de l'élastique et les poser sur un bout de tissu (ici un vieux morceau de biais).

Sélectionner le point zigzag de votre mac. La photo ci-dessous est trompeuse car j'ai réglé ma mac sur un petit zigzag de 1.0 de longueur et de 2.0 de largeur.

NB : Pour coudre un élastique mieux vaut mettre une aiguille jersey sur sa machine, autrement celle-ci risque de sauter des points.

Coudre un point zigzag le long des deux bords de l'élastique pour les assembler. Sandra conseille de faire plusieurs allers-retours pour que la couture soit hyper solide.

Replier ensuite les bord du ruban/biais sur l'élastique comme un petit paquet cadeau.

Toujours avec l'aiguille pour jersey et le même point zigzag relativement étroit, faire deux coutures solides (c'est à dire avec plusieurs aller-retours) de chaque côtés de la première couture sur le bout de ruban ou biais.

Et voilà ! La ceinture élastique est prête. 

Si l'élastique est déjà passé dans la ceinture, il suffit de faire sortir les deux extrémités par le trou laissé à cet effet et de traiter l'élastique exactement de la même façon.

Bonne couture à vous tous !




lundi 25 août 2014

Variations sur un Sari

À vrai dire sur 3 saris.

Some english first:
I cut all of the garments seen down-below in old saris I had at the bottom of my wardrobe . They were quick cheap projects, but the only garments I'm wearing are the blue tops. The dresses are a bit too drab looking for me and I'm not too fond of the material. I certainly hate the brown one and it's already been donated to the french equivalent of good will. Live and learn !
Happy sewing to you all !




J'ai eu une période "indienne" il y a des années et des années de ça. Il m'en reste des recettes de légumes au curry, des bijoux en argent et des saris que j'ai gardés précieusement.
Comme j'ai décidé d'alléger mes placards les saris devaient disparaître ou se transformer. 
Les photos de mes saris avant transformation sont enfouies dans les fins fonds des dossiers mal libellés qui envahissaient le bureau mon ordinateur avant le grand nettoyage. Donc, je ne montrerai ici que les photos post transformation.

Un sari bleu brodé or est devenu le haut du Burda  de août 2012 n°122A
Il est libellé "facile" et effectivement, il ne présente aucune difficulté. Le patron est même coloré en rose sur la planche, donc, hyper facile à tracer. C'était aussi un jeu d'enfant de placer les broderies où je voulais (en bas à gauche apparemment ) étant donné qu'il n'y a que trois pièces, un devant, un dos et l'écharpe. 

J'ai rapiécé les broderies au bas de l'écharpe. Voici une vue bien pourrie avec en cadeau bonux le désordre de ma pièce à couture. 
Détail intéressant, l'écharpe se noue et se porte dans le dos. À part ce détail ce haut est on ne peu plus simple, ni pinces ni définition à la taille, ni fermeture éclaire .  Il s'enfile comme un t-shirt.

Il me restait assez de tissu, un sari mesurant pas loin de 5m, pour découper une Veiled Vest de Ralph Pink. 
Ce haut à dos nageur se coupe dans le biais. Il faut donc pas mal de longueur de tissu même pour un projet aussi simple. Mais sa coupe dans le biais en fait un haut très flatteur, qui suit bien les contours du corps sans le mouler. 
Il n'y a qu'une seule couture (bien visible ici) et les emmanchures et encolures sont finies au biais.


Enfin voici ma plus grosse erreur de l'été. Bon, erreur couture seulement, parce que côté reste de ma vie, des erreurs, j'en ai des pires à vous raconter.
Mais, c'est un blog couture ici, je vous épargnerai donc mes crises d'angoisse à propos d'hypothétiques futures catastrophes possibles et autres sabotages pour vous montrer ma robe du Burda de mars 2014 (celle de la couverture).
J'ai d'abord fait une toile dans ce vieux sari :

La robe a été coupée en deux exemplaires, excepté pour les manches. Les deux robes ont été ensuite assemblées l'une sur l'autre , la robe intérieure servant de doublure. La doublure était indispensable car le sari est fin et transparent et l'élastique a été coincé entre les deux épaisseurs : facile !

Cette robe en l'état est trop grande au niveau de l'encolure et des épaules, mais c'est le cas de tous les patrons Burda pour moi. Le buste est trop long également et fait bouffer la robe de façon peu seyante.

On voit bien ci-dessus que ça bouffe un peu trop. j'ai raccourci ce buste de 4,5cm.
Non, je ne me lamante pas sur mon mur, je pose !
Le placement des motifs manque sacrément d'harmonie. Mais comme je n'étais pas emballée par ce sari, je n'ai pas pris la peine de réfléchir aux détails et j'ai traité ce tissu comme une toile.

On voit bien que le placements n'est au final pas idéal.
Mais l'erreur, la vraie c'est qu'après modification du patron, j'ai recousu ce modèle !
Pourquoi tant d'entêtement ? !
Cette fois-ci je l'ai cousu dans un immense foulard indien acheté dans un magasin de deuxième main à Londres.
Et même si j'aime la couleur et que les modifications font leur effet ...
Cet élastique à la taille m'insupporte et l'encolure est trop molle. Je ne me sens pas à l'aise du tout et je ne l'ai mise qu'une fois lors d'un weekend à dreux.

Maintenant j'en sais un peu plus sur les modèles que je veux ou ne veux pas porter et je pense que je réfléchirai aux tissus que je veux porter avant de prendre mes ciseaux.  Il faut être pris pour être appris !

Tous ces projets ne m'ont rien coûté en tissu. J'ai tout seulement acheté le biais et de la doublure pour les haut faits dans le sari bleu. Le fil et les boutons sont de mon stock.
J'ignore le temps passé en couture mais ces projets sont relativement rapides même pour une tortue de la machine comme moi.

Bonne couture à tous !

dimanche 17 août 2014

Belcarra Blouse

J'ai acheté ce patron en PDF sur le site de Sewaholic.


Quand un patron est envoyé par la poste j'hésite souvent avant de le commander, je réfléchis pour savoir si je ne peux pas patronner ce vêtement moi-même ou bien si je n'ai pas ce même style de patron dans ma collection de Burda.
Mais le PDF est plus propice à l'achat compulsif, celui que je fais le dimanche soir à 22H30 en me disant : super voilà un chouette projet pour la semaine. Sitôt dit, sitôt acheté, sitôt imprimé !
C'est sans compter que je déteste assembler et scotcher les feuilles du PDF ensemble. J'ai encore 2 patrons de Ralf Pink qui attendent d'être assemblés depuis plus d'1 an.

j'ai pas l'air très sympathique sur cette photo:/


Ça a plutôt mal commencé avec la Belcarra pour moi, vu que je n'ai pas vérifié que le carré test de 10,1cm de côté faisait bien 10,1cm avant d'imprimer. Ben, il ne faisait pas 10,1cm de côté du tout mais 9,5cm non de non !

32 pages réimprimées plus tard, j'assemble. 1heure d'assemblage. 40 min pour tracer les pièces à ma taille (je taille du 0 chez Sewaholic si j'en crois le tableau des mesures sans changement pour le popotin youpi !)



L'assemblage des pièces est un rêve de couturière qui n'a pas envie de se prendre le choux. Et justement j'étais d'humeur pour un projet simple. Parfois j'aime relever un défit ou apprendre unes nouvelle technique mais pas en ce moment, alors, je ne me force pas.
En plus sewaholic à fait un pas à pas de ce haut sur son blog, on ne peut pas se tromper !


Après un premier assemblage des 6 pièces (moins la  manchette), j'ai essayé ce haut et l'emmanchure et encolure sont trop grandes en l'état. J'ai donc réduit la toile, rééssayé et quand j'étais à peu près satisfaite, j'ai reporté les modifs sur le patron. En tout j'ai réduit l'encolure de 12cm.
Ma première version était en fait coupée dans ce tissu de chez Toto. (4€ le mètre).


Une fois les nouvelles manches dessinées, j'en ai profité pour en découper de nouvelles dans du tissu blanc uni car pendant les essayages je trouvais tous ces motifs un peu trop étouffants .

Me voilà avec un haut aussi agréable à coudre qu'à porter.  J'avais lu plusieurs blog de couturières qui disaient qu'elles allaient faire plusieurs versions de ce patron et je comprends pourquoi. Ce petit haut est dans l'air du temps et va avec tout. En plus, il m'a permis de comprendre un peu plus le mystère des manches raglan. Je pense que je suis plus à l'aise pour patronner ce genre de manche maintenant alors que je les trouvais un peu difficiles avant de bien regarder les pièces de la Belcarra.


Est-ce que je regrette mon achat impulsif de PDF. Non, pas du tout. Je dirais même que céder à mes envies immédiates de couture est le meilleurs moyen pour moi de faire quelque chose qui me plait et que j'ai envie de mettre. J'étais bien motivée et je me suis amusée avec ma machine.



C'est la première fois que j'achète un tissu, le patron et que je couds le tout sur moins de 2 semaines d'intervalle. D'habitude j'achète le tissu parce qu'il n'est pas cher, quelques mois plus tard (dans le meilleurs des cas) je trouve un patron qui me plait et pourrait convenir. Il se peut que dans la foulée je coupe les pièces du dit patron dans mon tissu. Puis tout prend place dans ma queue de projets à terminer. Quand en fin j'assemble le tout, j'ai perdu mon intérêt pour le tissu, ou le style du patron ou les deux. Ce que j'obtiens me plait très moyennement.

Je pense que ce projet va changer ma façon de faire .
Ça sent le sapin pour mes encours encombrants et perte de temps et de joie !

Le Tissu Guttemberg a été acheté chez la plus sympas des mercières de Lille, Hélène de Franfreluches. Le motif s'appelle "Ring a roses".
voici de près l'imprimé du tissu qui ne rend pas très bien sur les photos.

Referais-je ce haut? Ben oui, puisque après ma toile j'ai acheté  du tissu spécialement pour ce patron. c'est un coton  fin (mais non transparent) Gutermann (je savais que Gutermann faisait du fil mais je viens de découvrir leurs tissus) qui n'a absolument pas bougé quand je l'ai mis dans la machine, programme rapide à 40° pour le décatir. Ce tissu se repasse très facilement. il est fin mais non transparent . Il n'a aucun drapé en revanche, mais ce n'était pas un problème pour le Belcarra
Les manches sont découpées dans le reste de soie du Cambodge. Ce fut un peu casse tête pour caser toutes les pièces et je ne suis donc pas certaines que les manches soient dans le droit fil, mais j'ai la satisfaction d'avoir maximisé mon précieux coupon de soie. comme j'ai fait bien attention à tout et même à faire correspondre les motifs sur les côtés, il m'aura fallut tout de même 40 min pour tout découper.

Par soucis d'économie et de gain de temps (pour ne pas rapiécer une bande) j'ai remplacé la bande de l'encolure par du biais que j'avais dans mon stock.

coût : 20€ pour un mètre de tissu (il m'en reste environ 35cm
          2,50€ de fil (du gutemberg aussi )
reste de soie : 0 euros
biais : 0,50 €
une toute nouvelle aiguille Schmetz (toute ces manières pour un haut si simple !) : 0,50€ . Elles sont pas données ces aiguilles ! soit 23 euros 50
Le patron est à 10 euros je crois. C'est pas donné pour un patron aussi simple, mais je n'étais pas assez callée en patronage pour faire les manches raglan (qui me plaisent tant) moi même. Donc pas de regret .

Temps de réalisation : 40mn de découpage et 4heures de couture (et repassage aussi bien sûr).

bonne couture à vous toutes et tous !


jeudi 31 juillet 2014

Ménage par le vide / Becoming a minimalist ?

J'aime apprendre et je crois que toutes les couturières sont un peu comme ça. Si, si, je vous vois sur vos blogs, toutes excitées après la première pose réussie d'une fermeture éclaire invisible, ou par la construction d'une braguette (ce que je n'ai pas encore maitrisé ;(  ). Je vous sens les yeux pétillants à la vue d'un patron qui va vous obliger à apprendre à monter une doublure en fourreau ou à enfin attaquer ce coupon de jersey qui traine dans votre stock depuis si longtemps.


Mais dernièrement je me suis retrouvée toute encombrée par certain hobbys qui au final ne me plaisaient pas tant que ça.
voici donc ce dont je me suis débarrassée dernièrement :

_ La gravure lino.
Je ne sais même pas ce qui m'a pris de vouloir m'y mettre . Est-ce que j'ai vraiment pu penser à un moment que j'allais pouvoir imprimer de façon professionnelle et facilement tous les tissus de mon choix et avec tous les desseins possibles ? Oui, je crois bien que j'ai pu le penser. Tout au moins jusqu'à ce que je mette mes théories en pratique.
Oui, oui, j'ai imprimé ce haut (qui heureusement était destiné aux oubliettes) en découpant des nuages dans du lino. Le résultat n'est pas du tout professionnel contrairement à mes illusions mais on voit clairement que je l'ai fait moi-même et c'est même pire en personne que sur cette photo .  Pour moi la gravure lino,  c'est long, pas agréable et pas facile. Les nuages étaient la moins pire de mes gravures et c'est surtout parce que je ne les ai pas gravés mais juste découpés.

_La broderie de frivolités (ça s'appelle vraiment comme ça).
J'avais vraiment envie d'apprendre à broder à la navette, puis, une fois les techniques apprises, il me fallait pratiquer pour ne pas perdre la main. Je me suis donc forcée à continuer alors que je n'aime pas du tout ça. Voici donc les derniers bijoux que j'ai brodés avant de prendre la décision de ne faire que ce qu'il me plait pendant mon temps libre :
Un collier avec son médaillon au dés à coudre.
Une autre vue du collier car je m'amuse bien avec mon appareil photo !

La bague assortie


Deux médaillons à monter en collier plus tard !

Cette forme de broderie à la navette me fait très mal aux mains et je la trouve stressante plutôt que relaxante. Et je ne porte jamais aucun de ces bijoux. Je pense que j'ai apporté assez d'arguments à ma plaidoirie et que vous pensez comme moi que j'ai bien fait de décider de ne plus me forcer. Allez, allez, dites le que j'ai bien fait s'vous plait madame ?

_Mes perles;
Je les ai virées manu-militari car, quel ennui !

J'ai gagné du temps et de la place dans mes placards.
Au revoir, mes petites navettes colorées !

j'en ai profité pour donner du tissu de mon stock, vider mon armoire à vêtements pour ne garder que ce que j'ai envie de porter et faire le tri dans les papiers ( relevés bancaires depuis 2002 !) et vider ma boite mail.
Un ménage de printemps qui me laisse toute légère et avec du temps en plus pour la couture et le tricot et le crochet et la broderie (mais la traditionnelle hein, pas les frivolités).
Maintenant il ne me reste plus qu'à trouver un point relais pour donner les vêtements que je ne veux plus et à trouver du courage pour finir tous mes encours et projets divers. Peut-être y aura-t-il encore un peu de ménage par le vide à l'avenir...

For all of you english-spoken people :

This post is all about the things I've given up because I didn't really enjoy them.

_The lino-printing. I'm terrible at it; the result is messy and unprofessional looking. It's not easy and I didn't have fun with it. My cloudy top looks even worse in person.

_The tatting. These are my last (and never again) tatted pieces of jellewry. Tatting hurts my hands and stresses me out. so much for a relaxing hobby for me.

_Old clothes and fabric from my stash and also did some sorting out of my computer files !

Feel better, lighter and more focused on what i love.
There might be more cleaning out in my futur as I still have a ton of stash and works in progress.
Is anyone else due for some spring-cleaning too ?





mardi 24 juin 2014

Réglisse à gogo !

une Réglisse très mal repassée
Badly, badly pressed Réglisse

Ce billet c'est fait attendre, tellement attendre que je me suis demandée si je n'allais tout simplement pas fermer ce blog, sous prétexte que soit on fait les choses bien, soit on ne les fait pas. Je suis un peu (beaucoup) rigide comme ça. Mais après tout ce blog n'est qu'un hobby pour moi, je n'en vis pas, je n'ai même pas de pub sur mes pages et je ne vends rien. Cela me donne une grande liberté et aucune obligation alors, pourquoi pas blogger quand j'en ai envie et ne pas me mettre la pression.
Mais voilà, en bonne type A que je suis, je me mets toujours la pression, même lorsqu'il ne s'agit que de s'amuser.
This is a long over due post. I thought about closing this blog as it seems so difficult for me to blog regularly , but maybe I should give it another shot before quitting. I like writing about sewing, and showing what I'm doing, I just have troubles finding a rhythm or routine for it.
Not to mention that I'm dreadfully bad at sorting out pictures and tidying them neatly in a well labeled filed so that I can find the pictures I need when I need it. Dreadful, dreadful, dreadful , to the point that just thinking that I'll have to find my pictures of month ago (that is, if I've been good enough that they're on my computer already and not still in my camera's memory stick) is enough to discourage me from opening my computer.

Je me donne donc trois mois, pour voir si ce blog m'amuse (car il s'agit bien d'un hobby, mets toi ça dans la tête Eurielle) ou bien, je le ferme.
But I'm giving myself another 3 month to see if I can improve and enjoy it.
Enjoy it is a must as blogging is just a hobby for me.

J'en ai fini de  mes élucubrations bloggestes et si vous avez résisté à l'ennui et êtes toujours là, voici mes notes sur la Réglisse.
Thank you for letting me share my bloggers insecurities, now back to my attempts at Réglisse now.

Depuis ma première toile de Réglisse, J'ai un peu modifié le patron et fait des essais comme ceci
These are the modifications made since my first attempt .
J'ai réduit les épaules (moins que pour un patron Burda) et allongé le buste tout en faisant une diminution pour dos cambré et diminution de l'encolure dos. J'ai essayé ce patron retouché sur une viscose de mon stock (2€ au pois chez Toto) et ai porté cette toile comme haut de nombreuses fois depuis.
I reduced the shoulders width and elongated the bust made a swayback adjustment too. I muslined those changes using a fat quater of viscose I paid 2 euros for and liked the result so much that I kept it as a top. 

Je le porte surtout avec une ceinture car le bas a été rallongé approximativement et non dans le biais et ne se comporte pas au mieux sur mes hanches.
I'm wearing it mostly with a belt since the bottom part as been scraped of a non bias part of the material and it flares out in an unflattering way.


Puis, j'ai recoupé ce patron dans ma soie sauvage rapportée du Cambodge. Je vous en parlais ici. Mon coupon de soie ne faisant qu'un mètre de laize il m'était impossible de couper la jupe du patron Réglisse en l'état et je n'avais aucune envie d'assembler des pièces de tissus pour pouvoir ensuite découper la jupe. Je me suis donc contentée d'un haut et ai gardé le reste de la soie pour une jupe Chardon (déjà découpée d'ailleurs).
Then made a proper blouse out of my retraced pattern in a silk I bought in Cambodgia.
Ce haut de réglisse est très mal repassé ici, mais cette soie ne se repasse pas facilement du tout. Malgré cet inconvénient je mets et remets ce haut dès que le soleil pointe tant il est facile à vivre.
Badly pressed top here, but this silk is annoying to press. I'm still enjoying the top in the summer time, it's fresh on the skin and as easy as a T-shirt to put on and live in.

Je me suis appliquée sur les coutures anglaises.
I paid attention to my French seams.

Serged sleeves edges
Emmanchures surjetées 
And last but not least an Autumn Réglisse with dropped waist and no elastic for a 20's vibe (seen The Great Gatsby before the make).
Et une dernière Réglisse, pour l'automne cette fois-ci , à taille basse et sans élastique un peu années folles.

 Le tissu, toujours aussi mal repassé vient encore une fois de chez Toto et ne m'a pas coûté plus de 10 euros.
This, once again badly pressed fabric, comme from Toto (french fabric store, none too good quality wise but can be very cheap) and did cost me more than 10 euros.

Easy to live in winter dress and perfect for pumpkin cutting.
Voilà une robe facile à vivre pour l'hiver et pour couper les citrouilles.

A few words on the pattern that you all must know buy now : It's easy to make, the instructions are clear, the pattern pieces all match (it is not the case with every indie pattern I've tried unfortunately but I won't give names) and it's impossible to mess this dress.
There is also a great sew along on the deer and doe blog so any construction question you can have is solved for you.

I love, love, knits. But I also love the tailored and more fitted look of a good woven garment.
To me, sewing on the bias is an excellent way to compromise. It's looking smart and less casual than a knit but gives me the comfort and ease of a knit.
Expect more bias in my sewing future.

ce qui a été le plus marquant pour moi dans ce patron c'est que j'aime vraiment, vraiment ce qui est coupé dans le biais. C'est flatteur, facile à porter et intéressant à patronner.
Donc,  à venir, un haut en voile tout bête mais coupé dans le biais, de Ralph Pink et cousu par MOI.

 Une petite dernière pour la route : l'épaule
One last shot of the shoulder and I'm gone !