jeudi 14 janvier 2016

Automne

P

L'hiver s'installe tranquillement sur Lille et j'ai le sentiment de ne pas avoir profité assez de l'automne alors que c'est ma saison préférée.

L'automne m'a tout de même apporté son lot de petits plaisirs et je les liste ici car ils comptent
Je suis allée un week-end à Paris rencontrer des amis et mon frère que je n'avais pas vu depuis longtemps. Il y eu donc beaucoup de balades et de conversations bienveillantes, mes préférées.
Cold grey october morning. where's Her head ?

J'ai découverts les tutoriels de dessin sur YouTube et ai participé à ma manière au défi d'Inktober qui consiste à faire un dessin par jour à l'encre uniquement. Je l'ai fait sur ce petit carnet.

 Le petit format (9x14 cm), et les 28 feuilles ont été un bon choix. Aucune chance de dessiner un chef d'œuvre sur un tel format, donc aucune pression paralysante. Les pages si petites se remplissent vite et ça a bien été encourageant. Ne pas mettre la barre trop haut est un système qui me convient bien et j'ai pu exprimer ma passion pour les poulpes ! 

J'ai essayé de représenter l'automne chez mes parents, avec leur ménagerie du chocolat chaud et des crêpes. L'image est un peu fouillie mais je n'étais pas encore tombée sur le tutoriel YouTube traitant de la composition en triangle et de la règle de trois. ��

J'ai kidnappé adopté un chat.
C'est un chat qui était à la rue depuis qu'il était chaton, il y a trois ans. Les voisines du quartier lui donnaient à manger et lui laissaient parfois un carton pour qu'il puisse s'abriter l'hiver. Je lui donnais à manger parfois aussi et il se laissait un peu caresser.

Il y a eu beaucoup de déménagement dans ce quartier et les personnes qui nourrissaient Steak(c'est comme ça que je l'appelle maintenant) régulièrement partaient ou allaient partir. Il ne pouvait pas non plus être adopté par des personnes qui ont un chat car il a une leucose très contagieuse. 
J'ai hésité à adopter ce compagnon car je pensais que ce matou de la rue ne supporterait pas de rester enfermer en appartement. J'avais tort. 
Il s'est tout de suite habitué à sa vie de chat domestique et court se planquer sous le lit dès que j'ouvre une fenêtre ou la porte de peur de retourner dans la rue.  Les voitures, les chiens et les enfants qui lui courent après ne lui manquent pas apparemment. Il y a eu quelques épisodes épiques, comme une visite chez le vétérinaire (il pensait que j'allais le remettre dehors et a eu une crise de panique), une teigne à soigner, trouver ses aliments favoris et ne pas en abuser... Il est très joueur et peut passer une heure à courir après sa balle mais n'a pas encore appris à faire des câlins. J'ai bon espoir que ça vienne car il est malin, apprend vite et est de plus en plus confiant et assuré ( il ne court plus se cacher au moindre bruit de pas sur le palier).
J'ai cousu un jean et j'en parlerai sur ce blog plus tard. Je n'ai pas cousu grand chose d'autre et je vis ce manque de productivité très sereinement. 

J'ai pour résolution cet hivers de me libérer de quelques carcans au niveau personnel, spirituel et professionnel et je pense me libérer de certaines chose pour ce qui est de mes loisirs aussi. Moins de pression, moins d'objectifs et plus d'entrain. Une tête moins préoccupée et un cœur plus joyeux. On verra dans trois mois si je suis parvenue à la légèreté à laquelle j'aspire.
Un égoïste offert par une amie très attentionnée et un dessin de nuage. Légèreté !

lundi 4 janvier 2016

Coudre la bande du col V en jersey

Voici un tutoriel qui a pour raison d'être de me servir de référence lors de mes prochaines coutures de T-shirt jusqu'au jour où je maîtriserai le col v en jersey les doigts dans le nez. 

Les premières étapes sont de renforcer la pointe du col ( ici avec un petit carré de coton très fin bâti) et de marquer précisément la pointe (ici avec un stylo frixion qui s'efface au repassage) du col le long de la ligne de couture.
Coudre une ligne de renforcement le long de la pointe du col en réduisant la longueur du point à un millimètre sur la partie stabilisée.
Commencer la couture de la bande du col sur l'endroit du T-shirt à la toute pointe du col en laissant dépasser la bande de 2cm environ. Il est important que la couture débute précisément à la pointe du v et la couture de renforcement est bien utile pour savoir où planter son aiguille en ce début de couture. La couture démarre avec un petit point, 1mm de longueur environ puis passe rapidement(au bout de 2cm ?)  à un zigzag de 1mm de largeur et 2,5 mm de longueur.


Continuer en petits points zigzags à assembler la bande au col en tirant (vraiment très fort) sur la bande, mais surtout pas sur le T-shirt. C'est cette action (tirer comme une malade sur la bande de col) qui va faire que le col reposera bien à plat sur la peau au lieu de bâiller. Arrêter l'assemblage à 3cm de la pointe du col avec un point d'arrêt ordinaire.


Une étape essentielle (même si elle n'a l'air de rien) est de cranter la pointe du col du T-shirt jusqu'au point de bâti (la couture toute serrée que l'on a faite au début)

Vient l'opération délicate de rabattre la bande sur l'intérieur, lui donner sa position finale, s'assurer qu'il n'y a ni plis ni rien qui dépasse. Il m'est indispensable à ce stade de bâtir à la main la couture restant à faire, impossible de l'épingler. Une fois la couture bâtie, on peut rabattre la tout sur l'endroit du T-shirt et finir à la machine en partant de la pointe du v, avec un point de 1mm de longueur et sans point d'arrêt à la pointe. Faire un point d'arrêt lorsque l'on rejoint le reste de la couture du col( on sera en petit point zigzags à ce moment là). Cette étape est un peu délicate et je ne suis pas parvenue à prendre des photos parlantes. Voilà, le plus gros est fait !
On peut finir le col par une surpiqûre à l'aiguille double si on veut.

On peut aussi faire la culotte assortie au T-shirt !


Bonne couture à vous!

samedi 24 octobre 2015

Les secrets de la braguette


Je suis certaine que je vais attirer plus de trafic que d'habitude sur ce blogue avec un titre pareil, mais je risque beaucoup de décevoir les non-couturiers/couturières.

Toujours est-il que la braguette m'intimide, enfin, plutôt, la confection de la braguette avec fermeture éclaire.
Je n'en ai jamais cousue et comme tout ce que je n'ai jamais fait, la chose me fait peur.

J'ai cependant assez de cours Craftsy et autre ressources pour vaincre la bête, alors essayons donc un peu pour voir .

Pour m'entrainer, j'utilise le cours de Sara Alm sur la construction des fermetures éclaires et empiècements de la taille .
Ces pièces sont nécessaires :
Il faut aussi les deux devant du jean auxquels ces pièces vont se coudre.

La première étape est d'épingler la patte gauche entoilée sur la jambe gauche endroit contre endroit puis de coudre les deux pièces ensemble avec un point de longueur moyenne (2,5mm sur ma machine) et la valeur couture indiquée sur le patron.

Une fois cousue, on repasse la couture en ouvrant la patte sur la gauche (si on regarde l'endroit du tissu ).
endroit du tissu 
Assembler la jambe gauche et la jambe droite le long de la courbure de l'entre-jambe.en dépassant d'un cheveux la ligne de couture que l'on vient de faire en assemblant la patte gauche à la jambe gauche.


À ce stade, il est important de bien couper tous les fils qui dépassent et que l'on ne veut surtout pas voir se coincer dans la fermeture que l'on est sur le point d'installer.
Le repassage le long de la jambe droite est un travail de préparation. On plie le tissu vers l'intérieur le long de la valeur couture ce qui nous aidera à coudre ce côté sur la fermeture avec précision.
c'est également le moment de plier la pate gauche sous la jambe gauche.

Vient le moment d'épingler cette fermeture éclaire. Il y a plusieurs façon de procéder et voici celle que je préfère.
Cette méthode consiste à prendre en sandwich la fermeture éclaire  (un côté de cette fermeture seulement) entre la jambe droite et la patte (repliée) droite. Puis de la coudre





Placer le haut de la fermeture (les dents d'arrêt) juste un peu en dessous de la valeur couture qui sera utilisée pour coudre la ceinture.
J'ai cousu le plus loin le long de cette fermeture qu'il m'était possible de coudre et au plus près des dents de la fermeture à l'aide du pied fermeture de ma machine.

Il ne reste plus qu'à épingler le côté gauche de la fermeture à la patte gauche ce que j'ai fait sur l'envers en prenant soin de voir les dents (je n'ai pas de photo) en prenant bien soin de ne pas prendre la patte droite dans la couture.
Pour être certaine que la patte droite n'était pas dans mes jambes, je l'ai épinglée sur la jambe droite, hors de portée des griffes de ma machine.


Surpiquer la patte gauche toujours en s'assurant que la patte droite est à l'écart.
Puisque c'était un essai, la surpiqure reste très simple, mais il est possible d'être plus créatif que moi.

Ne reste plus qu'à renforcer la surpiqure aux endroits stratégiques (au bas de la fermeture le long de la courbe par exemple) à l'aide d'une surpiqure en zigzag serrés après avoir rabattu la patte droite sous la fermeture. Les piqures de renfort maintiendront cette dernière en place.


Voilà pour la braguette. J'ai surtout fait ce tuto pour pouvoir avoir les informations sous la main en cas de besoin, mais si cela peut vous servir tant mieux.
Bonne couture à vous tous.

mardi 29 septembre 2015

Bye, bye summer 2015

J'ai l'air de souffrir, mais c'est seulement que je suis concentrée !
Not only is summer officially over, but the serious drop in temperatures (8° C this morning) makes it impossible to deny. I won't complain because I love autumn and, unlike last year, I made the most of of summer this year .

I did not got to go on holidays but I managed to sneak a few weekends at my parents and got to enjoy my father's garden. I picked up berries and ate my fill , I cut off the head of the dead flowers and enjoyed the greenery .



I played paparazzi to the squirrels ,


And the birds,




And a rat ...


I also ate a tone of fruits !
not only fruits make up the most of my diet usually, but they were all so tasty this year due to an unexpectedly (for north of France) sunny summer.

And I read some cool Mangas in a hamac !
I feel like I made the most of what summer gave me this year and I am now ready to go in autumn mode. 

What i noticed too was that my favorite summer activities came for free ! I found that for me the winter/indoors activities always require spending some money (think coffee or lunch break as opposed to picnic). We'll see in six month how things went. 

As far as sewing is concerned, my favorite make was this hoodie.


It was perfect to hide my arms and face from the sun on sunny days, it was just a quick make but the only one of my "sewn in summer clothes" I enjoyed wearing.
I only had to buy the zipper and the thread as the viscose and lace have been part of my stash for ever.

I hope you enjoyed your summer and are ready for some autumn fun , and hot chocolate !
Autumn is my favorite season, what's yours ?




dimanche 13 septembre 2015

Places I like #2


Ça fait un bout de temps que je voulais parler de Fanfreluche, ma mercerie préférée à Lille.
J'essaie toujours de privilégier les petits commerces plutôt que les chaînes ou les grands magasins dans mes achats, par principe mais aussi pour le service trop souvent bien plus agréable.

Mais Fanfreluche tient une place à part.
C'est une très, très, jolie mercerie, avec une atmosphère et une personnalité qui favorise la créativité.

Hélène, ici devant une partie de son immense mur de boutons, ne se contente pas d'être la plus jolie mercière de la région, elle en connait aussi un rayon en couture et est d'excellent conseil. 


Il est rare de ne pas trouver ce que l'on cherche chez fanfreluche, mais si c'est le cas, Hélène le commande aussi sec.


Beaucoup de détails contribuent à l'ambiance chaleureuse et luxueuse et affairée de Fanfreluche comme le plafond couvert de tentures,


Un dévidoir à bobine récupéré d'une ancienne usine de textile de la région,


De jolis planchers,

Hélène a de charmantes assistantes :

Ici, la soeur tout aussi charmante et gentille, et ...


 Oushka, qui veille au grain.


Je ne peux pas m'empêcher de franchir la porte de Fanfreluche lorsque je passe devant, je suis une vraie pipelette et parfois j'y vais simplement pour tailler une bavette mais c'est impossible de repartir sans au moins un petit bout de dentelle ou  un bouton pour ma collection.

Si vous passez dans la région, Fanfreluche est vraiment un beau lieu à visiter pour les couturières ou les tricoteuses .