mardi 7 octobre 2014

Inspiration de la saison

l'inspiration de la saison sera un nouveau thème récurrent (chaque saison) sur ce blogue pour rendre ma couture un peu plus amusante.
I'm starting the "inspiration de la saison" theme post with my favorite season of all : autumn. 
I'm hopping to bring a little bit more fun to my sewing (not that I'm bored with it, but I'm often uninspired) with some help from muses of my choosing.
L'automne est ma saison préférée !

J'ai appris pas mal de techniques ces derniers temps et même appris la théorie du patronage (mise à l'épreuve ici seulement) et je pense pouvoir maintenant aborder mes projets couture en fonction d'un thème, d'une inspiration (tout est permis) plutôt qu'en fonction des sorties de patrons ou de l'envie de maîtriser une technique comme je l'ai fait jusqu'à présent.

Mon inspiration ou plutôt mes inspirations, mes muses de cette saison sont 2 femmes detectives : Phryne Fisher (Kerry Greenwood) et Alexia Tarabotti (Gail Carriger).
For this season, I've chosen as my muses : Phryne Fisher (Kerry Greenwood) and Alexia Tarabotti (Gail Carriger).
Phryne, (que j'appelle de son prénom comme si je la connaissais car après tout, c'est MA muse de cette saison), est une riche héritière, détective de son état, qui vit en Australie pendant les années 20.
Vous la connaissait peut-être via la série télé (sur France 3, je crois). Elle est séduisante, drôle et intrépide, conduit une Hispano-Suiza comme un bolide (parfois jusqu'à 45km/heure !)
Phryne is a fun dare-devil lady detective who lives in Australia during the roaring 20s.
She is a free spirit, drives an Hispano-Suiza and flies airplanes !
et pilote un avion de temps à autre, dans les livres en tout cas, dans la série, je ne sais pas.


 En ce qui concerne mon projet couture, le style de madame Fisher est celui des années 20, matières nobles et fluides et une liberation du corps et du mouvement. Pas de corset pour ma miss détective ! Cette australienne d'adoption aime beaucoup la fourrure. Je reste persuadée que la seule fourrure qu'elle utilise est synthétique. Toute autre fourrure heurte ma sensibilité de frugivore amie des bêtes. Elle utilise la fourrure surtout sur les cols de ses manteaux et gilets.
Style wise, I'll take from Miss Fisher, her love of any thing fur (as long as no animals are maimed for said fur, 

Mais elle l'utilise parfois en tissu principal d'un vêtement entier, comme pour ce manteau en léopard .
Je peux donc m'avancer et dire que cette saison sera riche en fourrure.
Un autre élément que j'emprunte à Phryne est le col châle.
Some elements like shawl collars and dropped waists are what i'd ideally like to incorporate to my futur makes. See how cautious I am with all my should, would, might, I'm not sure I'll have the time and or skills to pattern a garment as I wish to, but it's fun trying !
Photo pourrie mais col bien visible
Il y à un gilet à col châle prévu d'ici 3 mois. 3 mois seront-ils suffisants pour que je patronne le gilet ? Rien de moins sûr mais on va essayer.
Il devrait également y avoir de la dentelle, mais je réserverai celle-ci aux sous-vêtements car je n'ai que de la dentelle rose en stock et je me vois mal l'utiliser en vêtement de jour.
Unlike Phryne, I'll keep the lace for my underwear, I could never own a lace coat as she does.
Il faut s'appeler Phryne pour porter aussi bien la dentelle

Mon autre muse :
Alexia Tarabotti est l'héroïne des livres de Gail Carriger. Ce sont des livres Steam Punk et cette fois encore l'héroïne est forte drôle déterminée (voire buttée) et bien plus couillue que ce que l'on demande aux jeunes filles de sa génération et de la mienne d'ailleurs. Si Alexia ne sort jamais sans son ombrelle c'est surtout parce qu'elle a tout un arsenal de détective et de combattante dissimulée dans les plis de celle-ci.
My other autumnal muse is Alexia Tarabotti :
She is the main character of Gail Carriger steam punk books. A strong, soulless but caring detective who never leaves the house without her weapon enhance parasol .
Les matières sont ici lourdes et chaudes et la silhouette est bien définie à la taille, corset oblige.
La difficulté sera bien-sûr de ne pas avoir l'air déguisée dans mes vêtements et donc d'emprunter avec parcimonie et flair, le meilleur du style de mes muses (ou le pire, le mauvais goût ne me faisant pas peur).
The style is corseted and the material is heavy and lux. 


Pour commencer, j'ai récupéré au fond de mon armoire, ce manteau que je n'avais porté qu'une ou deux fois. Je crois qu'Alexia pourrait le porter sans être la risée de tout Londres.
So, I've decided to improve The Coat ! A coat Alexia could be wearing, and a coat I haven't worn since its make due to its impracticality as is.


J'ai recoupé la doublure, ajouté des poches et construit une capuche. 
I recut the lining as I lined it in linen, a material that keeps growing, and growing ...
Then I added pockets and a hood. A coat without pocket puts me off, I need room for tissus, keys and, my hands. A hood is indispensable in northern France, it does rain all the time here.
La capuche est amovible.
The hood is removable.
Ma machine à coudre à tout de même eut un peu de mal avec les boutonnières
Et j'ai utilisé les trois plus beaux boutons de ma collection pour attacher la capuche au manteau. Ils sont en email et date des années 30 !
And attached with my nicest vintage buttons .


j'ai également fixé le laçage sur le manteau pour qu'il  ne s'échappe plus des demi-lunes (c'était, très énervant).

Maintenant, il est assez pratique pour que je l'enfile sans me poser de questions et en me sentant très à l'aise dedans.
Since the improvements, the coat as been worn a bit, and the autumn is only just starting !

Il y aura aussi cette saison des projets qui n'ont rien à voir avec mes deux héroïnes pêchues car j'ai besoin d'un jean, le mien tombant en lambeau. La nécessité l'emportera sur la passion. Et ,si le thème me soûle plutôt que de m'inspirer, je le laisserai tomber comme une vieille chaussette.
Je ne me mets aucune pression, je veux simplement un peu plus de fantaisie dans ma couture.
Je referai un point en fin de saison pour voir si ce format m'a apporté ce que j'en espère.
Not all of my make of the next 3 months will be Alexia or Phryne inspired, I am a girl of the 21st century who is also in need of T-shirts and jeans. But there should be some fur top in the near futur and, I hope, a shawl collar cardigan.

Mes inspirations pour les saisons prochaines seront certainement
Hiver : Jon Snow car je me vois bien revêtue de peaux de bêtes ou Claire Randal car DES HOMMES EN KILT !
Printemps : Sophia Copola. J'aime son minimalisme et ses pieces élégantes et faciles à porter. Il faudra bien ça après un hivers en peau de loup.
Et je ne sais qui ou quoi pour l'été, la saison que j'aime le moins. Je n'aime ni le temps, ni ces journées qui n'en finissent plus (un soleil qui se lève à 5h40 et qui se couche à 22h03 en juillet : 16h23 de jour !) et des vêtements qui m'inspirent peu. Je suis ouverte aux suggestions.
Et vous, qui vous inspire en cette saison ?
For the seasons to come, I'm thinking
Winter : Jon Snow (obvious) or Claire Randal because I love me some kilt wearing men.
Spring : Sophia Copola
Summer : I 'm uninspired for this season, my least favorite of them all. I'm also inspired to suggestions.
Are you particularly inspired by autumn sewing ?
Do you have muses ?

lundi 15 septembre 2014

Se faire des amis / Making friends

Voici quelques petits cadeaux que j'ai réalisés pour mes amis préférés.
Some presents I made for some dear friends.
This doesn't look like much but it's a maternity dress that I'm very proud to have patterned myself.
It's  a very simple design but as it's the first time I'm patterning some clothe and as the pregnant friend is really happy with it, I'm happy too !
 Une robe de grossesse pour une amie adorable et très enceinte. Elle est simplissime mais j'ai réussi à la patronner moi-même, ce qui est une première pour moi : champagne ! (Et champomy pour Marie qui est enceinte jusqu'au dents)
View from the inside
Elastiquée et avec poches, cette robe est aussi doublée dans le tissu de base pour aider ce jersey très très extensible à supporter le pois de la jupe sans trop se déformer.
I lined the top in self fabric to give it more body as this fabric stretches an awful lot.
View from the back. It does look better on the futur mum to be.
Une dernière vue de dos sur Eurielle qui ne porte pas cette robe aussi bien que Marie.

Une écharpe chat pour une autre amie adorable mais qui désormais habite la capitale. Je ne t'en veux pas Jéssica et je suis certaine que tu te languis tant de Lille que tu en pleure tous les jours.
Ce chat est fait sur un patron maison.
A cat scarf for another friend who let herself be seduced by the lights of Paris. Self-patterned.

And as you can't have too many friends I just crocheted one for myself. His name is Maurice.
Et voici un ami que je me suis faite, littéralement. Il s'appelle Maurice.

Perfect goofy friend for goofy me !

Maurice fait ici le beau sur mon haut Belcarra Blouse .

mercredi 10 septembre 2014

Chardon en soie du Cambodge

Désolée pour les tongs pourries mais je les ai souvent aux pieds quand je traine chez moi.
Il me restait de la soie après ma Réglisse et je n'ai pas écouté les recommandations de la belle Eleonore qui préconise d'utiliser un tissu de poids moyen pour sa Chardon.
Il faut être pris pour être appris.

Live and learn people. Silk is not the best choice of fabric for this skirt. Too light and frumpy.

Tout d'abord elle se trouve toujours chiffonnée comme un vieux billet de 10 francs qui serait passé à la machine mais encore, cette soie supporte mal les surpiqures.


Puis, deuxième erreur et pour continuer de n'en faire qu'à ma tête, j'ai décidé de ne pas entoiler l'empiècement ceinture. Entoiler de la soie, ça ne me bottait pas, je voulais garder le côté fluide mais quelle erreur de débutante ! Je l'ai bien regretté . La soie aussi, surtout après le passage du découd-vite sur les surpiqures.
Mais étonnamment la jupe en est ressortit sans trou (pas l'empiècement RIP).  Je n'ai pas de photo à vous montrer de ma jupe avant les modifications.
I also messed up the facing at the waist and unstitch it all to use gros-grain instead. The silk doesn't like the seam ripper but it behaved enough for me to restitch it without too much damage.


Heureusement, il y a le GROS-GRAIN ! un gros-grain est une invention magnifique pour les couturières, je trouve. Il est rigide à souhait sans être épais pour autant, ne s'effiloche pas et est facile à coudre.
Gros-grain à l'intérieur de la jupe.

Mon empiècement ceinture a été remplacé par une bande de gros-grain de 5cm de large trouvé chez Fanfreluche à lille.
Puisque j'en étais à découdre j'en ai profité pour découdre la fermeture éclair pour resserrer la jupe un peu car elle devenue beaucoup trop grande depuis que j'ai maigrie, mais je reviendrai sur cela dans un autre billet.


Ce que j'espère retenir de cette expérience :

1- m'intéresser de plus près aux suggestions de tissu, instructions de montage ... Les créateurs de patrons ont réfléchi à ces détails alors autant m'épargner de la misère en en profitant.

2- essayer le vêtement en cours de construction si je couds pour moi. J'ai trop souvent la flemme de le faire (faut que j'enlève le pyjama et tout et tout Pffff....) et je me dis que je ferais les ajustements de dernière minute à la dernière minute mais c'est un faux gain de temps . Dans mon cas 3h 30 de perdues à découdre les surpiqures le plus délicatement possible, la fermeture éclair, et remonter la ceinture en Grosgrain.

3- Ne pas me dire "Oh ça ira, une fois porté ce défaut ne se verra même pas !". Car, il se verra le défaut et ici, il rendait même la jupe importable. Si il peut être corrigé sur le champs ne pas hésiter à découdre et recommencer.

4- Ne pas me fixer de date buttoir ! Un de mes objectifs couture cette année est de coudre plus vite mais cet objectif est loin d'être atteint. La date butoir dans ce cas m'a fait ignorer les grosses imperfections en cours de construction. Non seulement la jupe n'a pas été prête à temps mais j'en ai aussi perdu de nombreuses heures que j'aurais pu utiliser à coudre un haut par exemple.

5-Utiliser plus souvent du Gros grain. C'est une fourniture facile à utiliser et il m'a sauvé cette chardon.

De la Chardon, je dirais que c'est une jupe sans problème avec des instructions claires. Si l'on se trompe un peu de taille (ou que l'on se trouve entre deux tailles), les ajustement sont faciles à faire avec les plis creux. Il faut simplement tout essayer et réajuster avant d'attaquer les surpiqures.
Bref, j'aime bien cette jupe, même si elle se chiffonne un peu trop.
I still like this skirt a lot even if the material is not the ideal choice for it.



Je l'ai mise ici avec un haut fait dans du tissu d'ameublement de chez Toto (5€ le coupon d'un mètre), fait à partir du patron 115 du Burda d'avril 2014.

I'm wearing it here with a top made out of upholstery fabric (European 04/2014 Burda style). This fabric is way too heavy for this top. Look what happens when I raise my arms !
Ce haut est tellement simple qu'il n'est pas la peine de lui donner son propre billet. Si c'était à refaire (mais je n'aime pas trop la coupe courte et carrée) je choisirais bien entendu un tissu fluide comme préconisé par Burda . Ici ce tissu raide m'épaissit et silhouette et quand je lève les bras ...

Ça forme un vil boudin autour du cou.
Décidément, j'en ai des leçons à tirer sur le choix de mes tissus avec toutes mes coutures de cet été !

Est-ce qu'il vous ait arrivé d'ignorer les suggestions de tissus d'un patron pour le regretter amèrement?

Bonne couture à vous!


lundi 1 septembre 2014

Assembler les bords d'un élastique à la Sandra Betzina

Ceux qui me rencontrent sur Instagram savent que je suis accro aux cours en ligne de Craftsy.
J'ai suivi le cours de Sandra Betzina "sewing on the bias" pour satisfaire mon obsession de la coupe dans le biais du tissu (même si cette façon de couper un vêtement consomme des mètres et des mètres de tissu, le résultat en vaut la laize). Sandra est un peu brouillon à mon goût et le patron offert avec le cours n'est pas ma tasse de thé, mais loin de moi de regarder les dents d'un cheval que l'on m'offre.

Voici comment Sandra propose d'assembler les deux bords de l'élastique de la jupe :

Faire butter les deux bords de l'élastique et les poser sur un bout de tissu (ici un vieux morceau de biais).

Sélectionner le point zigzag de votre mac. La photo ci-dessous est trompeuse car j'ai réglé ma mac sur un petit zigzag de 1.0 de longueur et de 2.0 de largeur.

NB : Pour coudre un élastique mieux vaut mettre une aiguille jersey sur sa machine, autrement celle-ci risque de sauter des points.

Coudre un point zigzag le long des deux bords de l'élastique pour les assembler. Sandra conseille de faire plusieurs allers-retours pour que la couture soit hyper solide.

Replier ensuite les bord du ruban/biais sur l'élastique comme un petit paquet cadeau.

Toujours avec l'aiguille pour jersey et le même point zigzag relativement étroit, faire deux coutures solides (c'est à dire avec plusieurs aller-retours) de chaque côtés de la première couture sur le bout de ruban ou biais.

Et voilà ! La ceinture élastique est prête. 

Si l'élastique est déjà passé dans la ceinture, il suffit de faire sortir les deux extrémités par le trou laissé à cet effet et de traiter l'élastique exactement de la même façon.

Bonne couture à vous tous !




lundi 25 août 2014

Variations sur un Sari

À vrai dire sur 3 saris.

Some english first:
I cut all of the garments seen down-below in old saris I had at the bottom of my wardrobe . They were quick cheap projects, but the only garments I'm wearing are the blue tops. The dresses are a bit too drab looking for me and I'm not too fond of the material. I certainly hate the brown one and it's already been donated to the french equivalent of good will. Live and learn !
Happy sewing to you all !




J'ai eu une période "indienne" il y a des années et des années de ça. Il m'en reste des recettes de légumes au curry, des bijoux en argent et des saris que j'ai gardés précieusement.
Comme j'ai décidé d'alléger mes placards les saris devaient disparaître ou se transformer. 
Les photos de mes saris avant transformation sont enfouies dans les fins fonds des dossiers mal libellés qui envahissaient le bureau mon ordinateur avant le grand nettoyage. Donc, je ne montrerai ici que les photos post transformation.

Un sari bleu brodé or est devenu le haut du Burda  de août 2012 n°122A
Il est libellé "facile" et effectivement, il ne présente aucune difficulté. Le patron est même coloré en rose sur la planche, donc, hyper facile à tracer. C'était aussi un jeu d'enfant de placer les broderies où je voulais (en bas à gauche apparemment ) étant donné qu'il n'y a que trois pièces, un devant, un dos et l'écharpe. 

J'ai rapiécé les broderies au bas de l'écharpe. Voici une vue bien pourrie avec en cadeau bonux le désordre de ma pièce à couture. 
Détail intéressant, l'écharpe se noue et se porte dans le dos. À part ce détail ce haut est on ne peu plus simple, ni pinces ni définition à la taille, ni fermeture éclaire .  Il s'enfile comme un t-shirt.

Il me restait assez de tissu, un sari mesurant pas loin de 5m, pour découper une Veiled Vest de Ralph Pink. 
Ce haut à dos nageur se coupe dans le biais. Il faut donc pas mal de longueur de tissu même pour un projet aussi simple. Mais sa coupe dans le biais en fait un haut très flatteur, qui suit bien les contours du corps sans le mouler. 
Il n'y a qu'une seule couture (bien visible ici) et les emmanchures et encolures sont finies au biais.


Enfin voici ma plus grosse erreur de l'été. Bon, erreur couture seulement, parce que côté reste de ma vie, des erreurs, j'en ai des pires à vous raconter.
Mais, c'est un blog couture ici, je vous épargnerai donc mes crises d'angoisse à propos d'hypothétiques futures catastrophes possibles et autres sabotages pour vous montrer ma robe du Burda de mars 2014 (celle de la couverture).
J'ai d'abord fait une toile dans ce vieux sari :

La robe a été coupée en deux exemplaires, excepté pour les manches. Les deux robes ont été ensuite assemblées l'une sur l'autre , la robe intérieure servant de doublure. La doublure était indispensable car le sari est fin et transparent et l'élastique a été coincé entre les deux épaisseurs : facile !

Cette robe en l'état est trop grande au niveau de l'encolure et des épaules, mais c'est le cas de tous les patrons Burda pour moi. Le buste est trop long également et fait bouffer la robe de façon peu seyante.

On voit bien ci-dessus que ça bouffe un peu trop. j'ai raccourci ce buste de 4,5cm.
Non, je ne me lamante pas sur mon mur, je pose !
Le placement des motifs manque sacrément d'harmonie. Mais comme je n'étais pas emballée par ce sari, je n'ai pas pris la peine de réfléchir aux détails et j'ai traité ce tissu comme une toile.

On voit bien que le placements n'est au final pas idéal.
Mais l'erreur, la vraie c'est qu'après modification du patron, j'ai recousu ce modèle !
Pourquoi tant d'entêtement ? !
Cette fois-ci je l'ai cousu dans un immense foulard indien acheté dans un magasin de deuxième main à Londres.
Et même si j'aime la couleur et que les modifications font leur effet ...
Cet élastique à la taille m'insupporte et l'encolure est trop molle. Je ne me sens pas à l'aise du tout et je ne l'ai mise qu'une fois lors d'un weekend à dreux.

Maintenant j'en sais un peu plus sur les modèles que je veux ou ne veux pas porter et je pense que je réfléchirai aux tissus que je veux porter avant de prendre mes ciseaux.  Il faut être pris pour être appris !

Tous ces projets ne m'ont rien coûté en tissu. J'ai tout seulement acheté le biais et de la doublure pour les haut faits dans le sari bleu. Le fil et les boutons sont de mon stock.
J'ignore le temps passé en couture mais ces projets sont relativement rapides même pour une tortue de la machine comme moi.

Bonne couture à tous !

dimanche 17 août 2014

Belcarra Blouse

J'ai acheté ce patron en PDF sur le site de Sewaholic.


Quand un patron est envoyé par la poste j'hésite souvent avant de le commander, je réfléchis pour savoir si je ne peux pas patronner ce vêtement moi-même ou bien si je n'ai pas ce même style de patron dans ma collection de Burda.
Mais le PDF est plus propice à l'achat compulsif, celui que je fais le dimanche soir à 22H30 en me disant : super voilà un chouette projet pour la semaine. Sitôt dit, sitôt acheté, sitôt imprimé !
C'est sans compter que je déteste assembler et scotcher les feuilles du PDF ensemble. J'ai encore 2 patrons de Ralf Pink qui attendent d'être assemblés depuis plus d'1 an.

j'ai pas l'air très sympathique sur cette photo:/


Ça a plutôt mal commencé avec la Belcarra pour moi, vu que je n'ai pas vérifié que le carré test de 10,1cm de côté faisait bien 10,1cm avant d'imprimer. Ben, il ne faisait pas 10,1cm de côté du tout mais 9,5cm non de non !

32 pages réimprimées plus tard, j'assemble. 1heure d'assemblage. 40 min pour tracer les pièces à ma taille (je taille du 0 chez Sewaholic si j'en crois le tableau des mesures sans changement pour le popotin youpi !)



L'assemblage des pièces est un rêve de couturière qui n'a pas envie de se prendre le choux. Et justement j'étais d'humeur pour un projet simple. Parfois j'aime relever un défit ou apprendre unes nouvelle technique mais pas en ce moment, alors, je ne me force pas.
En plus sewaholic à fait un pas à pas de ce haut sur son blog, on ne peut pas se tromper !


Après un premier assemblage des 6 pièces (moins la  manchette), j'ai essayé ce haut et l'emmanchure et encolure sont trop grandes en l'état. J'ai donc réduit la toile, rééssayé et quand j'étais à peu près satisfaite, j'ai reporté les modifs sur le patron. En tout j'ai réduit l'encolure de 12cm.
Ma première version était en fait coupée dans ce tissu de chez Toto. (4€ le mètre).


Une fois les nouvelles manches dessinées, j'en ai profité pour en découper de nouvelles dans du tissu blanc uni car pendant les essayages je trouvais tous ces motifs un peu trop étouffants .

Me voilà avec un haut aussi agréable à coudre qu'à porter.  J'avais lu plusieurs blog de couturières qui disaient qu'elles allaient faire plusieurs versions de ce patron et je comprends pourquoi. Ce petit haut est dans l'air du temps et va avec tout. En plus, il m'a permis de comprendre un peu plus le mystère des manches raglan. Je pense que je suis plus à l'aise pour patronner ce genre de manche maintenant alors que je les trouvais un peu difficiles avant de bien regarder les pièces de la Belcarra.


Est-ce que je regrette mon achat impulsif de PDF. Non, pas du tout. Je dirais même que céder à mes envies immédiates de couture est le meilleurs moyen pour moi de faire quelque chose qui me plait et que j'ai envie de mettre. J'étais bien motivée et je me suis amusée avec ma machine.



C'est la première fois que j'achète un tissu, le patron et que je couds le tout sur moins de 2 semaines d'intervalle. D'habitude j'achète le tissu parce qu'il n'est pas cher, quelques mois plus tard (dans le meilleurs des cas) je trouve un patron qui me plait et pourrait convenir. Il se peut que dans la foulée je coupe les pièces du dit patron dans mon tissu. Puis tout prend place dans ma queue de projets à terminer. Quand en fin j'assemble le tout, j'ai perdu mon intérêt pour le tissu, ou le style du patron ou les deux. Ce que j'obtiens me plait très moyennement.

Je pense que ce projet va changer ma façon de faire .
Ça sent le sapin pour mes encours encombrants et perte de temps et de joie !

Le Tissu Guttemberg a été acheté chez la plus sympas des mercières de Lille, Hélène de Franfreluches. Le motif s'appelle "Ring a roses".
voici de près l'imprimé du tissu qui ne rend pas très bien sur les photos.

Referais-je ce haut? Ben oui, puisque après ma toile j'ai acheté  du tissu spécialement pour ce patron. c'est un coton  fin (mais non transparent) Gutermann (je savais que Gutermann faisait du fil mais je viens de découvrir leurs tissus) qui n'a absolument pas bougé quand je l'ai mis dans la machine, programme rapide à 40° pour le décatir. Ce tissu se repasse très facilement. il est fin mais non transparent . Il n'a aucun drapé en revanche, mais ce n'était pas un problème pour le Belcarra
Les manches sont découpées dans le reste de soie du Cambodge. Ce fut un peu casse tête pour caser toutes les pièces et je ne suis donc pas certaines que les manches soient dans le droit fil, mais j'ai la satisfaction d'avoir maximisé mon précieux coupon de soie. comme j'ai fait bien attention à tout et même à faire correspondre les motifs sur les côtés, il m'aura fallut tout de même 40 min pour tout découper.

Par soucis d'économie et de gain de temps (pour ne pas rapiécer une bande) j'ai remplacé la bande de l'encolure par du biais que j'avais dans mon stock.

coût : 20€ pour un mètre de tissu (il m'en reste environ 35cm
          2,50€ de fil (du gutemberg aussi )
reste de soie : 0 euros
biais : 0,50 €
une toute nouvelle aiguille Schmetz (toute ces manières pour un haut si simple !) : 0,50€ . Elles sont pas données ces aiguilles ! soit 23 euros 50
Le patron est à 10 euros je crois. C'est pas donné pour un patron aussi simple, mais je n'étais pas assez callée en patronage pour faire les manches raglan (qui me plaisent tant) moi même. Donc pas de regret .

Temps de réalisation : 40mn de découpage et 4heures de couture (et repassage aussi bien sûr).

bonne couture à vous toutes et tous !