dimanche 2 mars 2014

Chanel des poubelles

La collection prêt à porter Chanel automne hiver 2013/2014 s'inspirait du farwest avec des références aux cowboys et aux amérindiens.
Chanel winter collection was inspired this year by the native americans. 
Le vêtement est confortable, les matières chaudes et les motifs tirés de l'art des peuples natifs d'Amérique du nord.

Et regardez ce que j'avais dans mon armoire à recycler !
And look what I found in some garbage bin ! 


 Figurez-vous, qu'il y a quelques temps de cela, je revenais du boulot en trottinette un jour où Villeneuve d'Ascq se débarrassait de ses encombrants. Et j'ai trouvé plein de t-shirts à longues manches taille 3. Ce deuxième T-shirt est de marque "Blue Grass, indian influence", donc, parfait pour le thème.

Quelques coups de ciseaux 
I use some chopping and stitching magic on those extra-large t-shirts.

Un peu de la magie de Mélusine (ma mac), et j'ai une robe confortable à motifs indien.
And voilà !
De face,
De dos,

De profil,

Rien d'excitant, mais c'était agréable de travailler vite et sans patron. La robe est aussi confortable qu'une chemise de nuit, mais je trouve aussi qu'elle ressemble un peu trop à une chemise de nuit et je n'ai encore pas osé la porter hors de la maison.
It was fun and of course really cheap to make, but, to tell the truth, I'm not sure I'll ever wear this in public. It's looking a bit too much like a nightshirt (it certainly is as comfy as one).

En chiffres :
Coûts : 0, Zéro, nada, pas un kopeck ! (qu'est-ce que ça me fait plaisir de l'écrire)
Temps : tout de même 4 ou 5 heures (je suis très lente en couture et j'en reparlerai plus tard)
La porterai-je ? : Je n'en suis pas sure.

Happy sewing to all of you !
Bonne couture à vous !
E.

vendredi 21 février 2014

Variation sur un même patron

Ce patron c'est le modèle 115 du Burda Style d'août 2012.

J'avais déjà fait cette version verte, cette version rouge, et même une toile toute blanche que je ne vous ai pas encore montrée mais que j'ai beaucoup portée l'été dernier.

Cette fois-ci je me suis inspirée de ce modèle de Michelle Lesniak qui a gagné la saison 11 de Project Runway.

Hello Linda ! Just a quick word for you : This is a dress I made with the dress from Michelle Lesniak as an inspiration, using a pattern from the french Burda Style magazine of august 2012.
Here's Michelle dress :
Elle a utilisé du cuir pour son harnais et un mélange cachemire/laine, si je me souviens bien pour la robe.
Pour ma part, j'avais dans mon stock du vinyle gris et un reste de drap de laine que j'avais acheté pour le tailleur de Dame Christiane

And here is my cheaper vinyl and left over wool version :

J'ai un peu galéré pour le matelassage (ce mot n'existe même pas, c'est dire si c'est une opération barbare) du vinyle. J'ai utilisé une aiguille pour cuir et un point relativement long : 3,5 mm .  Ça s'est à peu près passé sans encombre, mais l'enfile aiguille de ma machine n'a pas résisté à l'opération. Rip mon enfile-aiguille, hello, vinyle matelassé.

Quilting it was a bit of work, but I love learning to do new things. Vinyl was certainly a novelty for me.

Je lui ai mis une fermeture éclaire apparente pour un petit côté plus brut.

Sewing an exposed zipper was a first for me as well . I had to unpick it the first time I put it in as it was all wonky, and unpicking vinyl is not pretty, pretty. I learned the hard way that interfacing the material on the whole length of the zipper plus an extra 2" was very important indeed.
C'est une première pour moi, jusqu'ici j'ai plutôt posé des fermetures invisibles. Le secret de la fermeture apparente, c'est d'appliquer de la vizeline sur toute la longueur de la fermeture PLUS 6 ou 7 cm plus bas, sinon ça gondole sous la fermeture. Je ne l'avais pas entoilée suffisamment la première fois et l'ai bien regretté car découdre une fermeture posée sur du vinyle (et surpiquée deux fois) ça déchire, au sens propre. 


C'est la robe que je mets le plus cet hiver, tellement elle est facile à vivre.
J'ai ajouté des poches faites dans un minuscule coupon de coton trouvé à la Braderie de Lille en 2012.

It's a very comfortable dress and my favorite this winter. And it has "pocketsses" !

Le vinyle et le draps de laine passent étonnement bien en machine, programme lavage main.
La robe est plus facile à nettoyer que ma mac après la couture de ce drap de laine.
My machine was the worst for wear after all that quilting and wool sewing, but it survived.
Pauvre Mélusine !
Les détails :
--Patron : Burda août 2012
--Coût : 1 € de coton pour les poches, un vieux drap pour la doublure du haut de la robe 0€, 4€ de vinyle de mon stock et les chutes du drap de laine du tailleur de DC 0€, 3€ de fil , 2€ de ouatine pour matelasser le vinyle et 3,50 € de fermeture. Soit un total de : 13,50 euros
--Temps passé : Je n'ai pas compté mon temps et je ne me souviens plus très bien mais je dirais entre 12 et 15 heures.
--La referais-je ? J'aime ce patron et je crois que j'aime le vinyle. Donc, oui et oui !

Happy sewing to you !
Bonne couture à vous.








mardi 28 janvier 2014

Cap'tain crochet


Je vous présente Françis, renard crocheté et assorti à son bonnet tricoté le Rosie hat.
And because you might be the only english-spoken person to read my blog, this is for you Linda: my self patterned fox. His name is Francis.

Ça fait un bon moment que je comptais vous le présenter, mais je cherchais une idée de billet intéressante, voire, révolutionnaire, qui changerait la perception du crochet chez le quidam. Autant vous dire que cette idée n'arrivera pas et que vous aurez droit à un bête billet de présentation de mes choses en crochets sous forme de catalogue dans la plus pure tradition La Redoute, les prix en moins.
Warning : this is a post that will be more like of a list of things I made in crochet and could induce deep snoring. You've been warned .

J'ai fait cette écharpe sans patron et à main levée, je serais donc bien en peine de vous vous livrer le dit patron.
Je suis en train de faire une deuxième écharpe renard et j'essaie de prendre des notes histoire de pouvoir renseigner celle (celles ?) que ça intéresse.
Francis a été très facile à faire et a un succès fou. À tel point que Dame Christiane l'a kidnappé, pour toujours.
It was an easy make, was fairly quick too and I received a lot of compliments for it. So Francis makes me happy.
Dame Christiane n'est vue que de dos car le kidnapage (alerte nouveau mot) de Francis est pris très au sérieux par la police du crochet.
My mum kidnaped it though, and francis is no longer with me, but I'm sure he's happier in the country side.

J'ai aussi fait cette petite souris qui a été donné en cadeau à l'arrière petit fils d'une amie de Dame Christiane. Je ne sais si l'enfant (le bébé) aime cette souris, mais l'arrière grand-mère a été très émue de la voir et toucher.
This is a little mouse made as a present for a toddler and surprise, surprise , it is made of .... Crochet !
Je l'ai emballé dans une boite de chocolat que m'avait donnée cette arrière grand-mère après, bien entendu, m'être bâfrée comme il se doit quand on reçoit 1kg de chocolat.
Inside a chocolate box after I've eaten said chocolates.
Si vous n'êtes pas encore partit, voici la suite du passionnant catalogue crochet d'E.
Une tête de cerf à accrocher au mur. 
Still here ! Well, to reward your persistence, here's a picture of a crocheted deer head to put on my wall.
Quelle tête a le regard le plus ahuri ? 
Looking like me a bit ?
Sur son mur préféré.
Après longues contemplation je trouvais qu'il manquait quelque chose à ce cerf et je lui ai brodé une bouche.
I finally embroidered a mouth on him. I try to give his mouth an intelligent expression to match the eyes. Nailed it !

Ça lui donne un petit  je ne sais quoi cette bouche, comme un air de famille je dirais.


Pourrait-on faire un catalogue de ses oeuvres au crochet sans montrer de carrés de grand-mère ?
Oui, très certainement, mais je vous montre quand même des carrés de grand-mère car j'ai fait cette écharpe, et c'est pas pour des prunes.
And, of course a crochet post couldn't be complete without the granny squares.


Drapée ici sur Eurielle. C'est son nom à elle, moi mon vrai nom c'est pas Eurielle.
Assembled as a scarf that I really don't like much. It's not my color, but I had fun with some gifted wool. Maybe somebody I know would like it as a present, maybe not, and maybe my mum could steal that one from me too !
Gros plan sur les carrés de laine mohair qu'une dame bien gentille m'a donné. 
Cette écharpe est moelleuse et douce mais les couleurs beaucoup moins. Le rouge est bannit de ma garderobe car il me rajoute facilement 10 ans et me jaunit le teint. Cette écharpe sera donc un futur cadeau. Reste à trouver qui en voudra, car je n'ose espérer qu'on me la kidnappe celle-là .

À bientôt pour un vrai billet couture c'est promis.
See you soon to talk about sewing at last .
E.


mardi 26 novembre 2013

Nouvelles frivolités

Une de mes amies a quitté la France pour repartir définitivement chez elle, en Chine. On lui a fait bien sûr la traditionnelle fête de départ avec cadeaux communs, en cadeau perso je lui ai fait un bracelet en frivolité .
Je sais que ce genre de bijoux en broderies de frivolités n'est pas du goût de tout le monde. En général, les personnes à qui je montre mes créations soit adorent, soit n'aiment pas ça.
Il se trouve que mon amie adore. Elle aime les vêtements de la marque Manouch et les dentelles et a été ravie de son bijou.

Alors ce bracelet a été un franc succès et ce n'est pas toujours le cas avec le fait main. Il y a des personnes dont je tairais le nom qui se disent que parce qu'on l'a fait soi-même, ça ne coûte rien. Elles ne se rendent pas compte du soin, des efforts et surtout du temps passé à créer. Ces personnes là (une fois repérées ) n'ont jamais de cadeaux fait main de ma part, non non non.
Revenons à mes moutons :
C'est un bracelet fait en broderie de frivolité (brodé à la navette) avec du coton (du 20 je pense) de la lainière de Wazemme, des perles de la droguerie et un pendentif colombes de Graphigro. J'ai utilisé un patron du livre Up and Tat'Em de Marilee Rockley.
Comme toutes les fournitures étaient dans mon stock, je ne sais pas très bien combien a coûté ce projet et j'ai dû passer environ 6 ou 8 heures (difficile à dire).

Et dans la foulée j'ai fait ce pendentif pour Dame Christiane. Il est photographié ici avant d'avoir été bloqué, d'où son allure un peu tordu. Je n'ai pas pris de photos après blocage, mais il était beaucoup mieux, j'vous promets!
``
Et je ne crois pas vous avoir déjà montré ce pendentif-ci que j'avais fait pour une amie il y a un moment.
Et le même mais sans perle fait pour Dame Christiane
Tous ces bijoux sont faits à partir du livre Up and Tat'Em.

Et vous, est-ce que vous faites des cadeaux "faits main" pour vos proches ? et surtout est-ce que vos proches les apprécient ?


samedi 26 octobre 2013

J'apprends à tricoter

En mai 2013, je me suis inscrite à un cours de tricot sur Craftsy pour apprendre enfin à tricoter. Stefanie Japel m'a donc appris à monter mes mailles, faire mes points endroit/envers, jeter une maille, arrêter mes mailles et bloquer mon travail. Bref, de quoi débuter en tricot. Et ma première écharpe est assez immonde :


Si elle est légèrement plus grosse à certain endroit, ce n'est pas parce que j'ai rajouté des mailles, c'est parce que j'avais un petit problème de tension.
Je n'ai jamais porté cette oeuvre, non pas à cause de sa laideur (pas le genre de chose qui me rebute), mais figurez vous que je l'ai repassée et que cette "laine" en pur acrylique a fondu comme du beurre dans une poêle.  Elle est maintenant beaucoup trop fragile pour être portée et je la conserve précieusement  dans mon classeur tricot comme une relique. Parfois, je la regarde et me félicite de mes progrès, c'est bon pour l'égo. C'est magique comme ça le tricot, un truc très moche peu vous rendre très fière de vous : MAGIQUE je vous dis.

Sans compter qu'il a été scientifiquement prouvé (me demandez  pas mes sources ce serait trop embarrassant) que d'enfiler lignes après lignes canalisait les esprits qui ont tendance à s'adonner aux pensées obsessives. Pas que ce soit mon cas du tout, bien entendu.

Fière de mes impressionnants débuts en tricot je me suis inscrite à un cours de châle et voilà :



Il est loin d'être parfait, mais je l'aime bien quand même, on voit bien que je maîtrise mieux ma tension vers la fin (après environ 70 heures de tricot...). Il m'a fallut du temps pour trouver une méthode qui me convenait et je tricote à la russe (ou norvégienne) en tendant la laine sur mon index gauche pour venir la crocheter avec mon aiguille droite. Mes problèmes de tensions se sont vraiment résolus quand Saki a eu une tendinite qui l'a forcée à tricoter à la portugaise.
Et là, c'est la révélation : faire passer la laine autour de mon cou règle complètement mon problème de tension. Je tricote en mélangeant pas mal de styles mais c'est la méthode qui me va, n'en déplaise à dame Christiane qui comprend pas pourquoi je tricote tout à l'envers au lieu de faire comme elle, non de non !

Je ne sais pas très bien ce que donnera toute cette laine s'emmêlant dans mon cou quand je me mettrai au jacquards, mais, on en est franchement pas là.

En attendant ce châle tricoté à points très lâches (avant la méthode "laine autour du cou") fait trois kilomètres de long, ce qui ne m'empêche pas de le porter avec grande fierté.
Oh yeah, baby!
Désolée pour la photo pourrie, mais c'est la seule que j'ai prise en action dans un lieu publique.

J'ai refait ce châle, avec un peu plus de maîtrise dans de la micro-fibre verte et dans ma lancée, le bonnet assortit.
 J'ai forcé sur le vert sur la photo ci-dessous, mais c'et réellement la couleur de la microfibre. J'ai été un peu trop influencée par Pantone sur ce coup là !

Une amie chinoise m'a dit que je ne pouvais pas mettre ce bonnet quand je parlais aux chinois car en chine, l'expression "avoir un bonnet vert" signifie être cocu !
Elle aurait pas pu me dire ça avant que j'achète cette laine et que je passe une centaine d'heures à faire ce châle ET bonnet ! Me voici maintenant condamnée à être la risée de la communauté chinoise de Lille !
moi je l'aime, mon bonnet vert !

C'était un post un peu long mais je suis tellement heureuse d'avoir appris un nouveau savoir-faire. Quand tout va mal ou que je rentre d'une journée de boulot peu folichonne, hop, je fais une ou deux lignes de tricot et je peux aller me coucher avec le sentiment d'avoir enfin réussi quelque chose dans ma journée. J'ai le même sentiment avec la couture, une fermeture à glissière invisible bien cousue et me voilà toute requinquée !  Mais il me semble plus facile de tricoter quand je suis fatiguée que de coudre.

Et comme mot de la fin :

mercredi 9 octobre 2013

Datura version coton

Une fois établi que la soie était un peu trop délicate pour faire une Datura, j'ai fouillé mon stock pour voir si j'avais un tissu dans lequel je voulais faire un haut.
Je suis tombée sur ce ce coton, dans les tons violets, avec de petites fleurs, acheté pour un projet avorté.
Ouais... Ch'suis moyennement satisfaite de cet imprimé

Je n'étais pas emballée par les petites fleurs mais décidée à respecter mon voeu (celui de faire la peau de mon stock) je me suis lancée.
Boutons dans le dos : le genre de détails que j'aime

J'ai dû acheter du biais pour le col et le passepoil mais les boutons proviennent de mon stock eux-aussi.
Comme ce haut, au final a été plutôt confortable à porter pendant les chaleurs et amusant à coudre, je suis satisfaite du projet.
Du coton léger en été : de quoi me redonner le sourire


La Datura a déjà été commentée tellement de fois sur le net que je ferai court. Elle va vite à coudre et le patron est bien taillé, aucun accroc. Au niveau du style, il est contemporain et facile à porter, mais de profil... J'aurais pas l'air un peu enceinte là ?
C'est juste un effet d'optique : pas de petit bout pour moi


Portée à sous une jupe crayon, ça va mieux. Maintenant je sais que j'aime mes hauts cintrés à la taille !


vous voyez : pas de bébé...


Je peux facilement cintrer en le retaillant un peu et/ou en rajoutant des pinces. Il sera toujours possible de l'enfiler étant donné qu'il s'ouvre avec des boutonnières dans le dos. J'ai rajouté cette petite note dans le livret qui accompagne le patron et tout rangé jusqu'à l'été prochain.

Les faits :
Coût : 5€ de tissu, 2€ de biais, boutons hérités de la grand-mère d'Alice. 7€ pour un haut confortable, ça me va.
Heures : j'ai pas bien fait attention mais je dirais 6 ou 8
La referai-je ? Je ne sais pas .


dimanche 8 septembre 2013

Fait-on des économies quand on coud soit même ses vêtements ?

J'aime mon Kinder surprise !!!

Septembre c'est le retour des vacances et de beaucoup de choses que j'aime comme la pluie, le Kinder Suprise (Nestle le retire des ventes en été car le chocolat résiste mal à la chaleur), les vestes et manteaux, les horaires de bus réguliers ...
Septembre c'est aussi le temps des résolutions.
Je n'en n'ai qu'une et c'est de compter exactement combien je dépense pour la couture et le tricot (ça y est, je tricote enfin) .
C'est une amie qui me demandait si coudre ses propres vêtements revenait moins cher qui m'a amené à cette résolution. Car, même si mon tissu est plutôt bon marché, j'aime beaucoup acheter des cours sur Craftsy, des livres, des magazines, des patrons, des nouveaux pieds pour ma machine, des découd-vites et autres petits accessoires pas forcément coûteux mais ajoutés au tout... Il se pourrait en fait, que la couture devienne un passe-temps coûteux .
Je ne parle même pas de choses plus difficilement quantifiables en terme d'argent comme le temps, l'électricité, les tasses de thé et tous ces accotés nécessaires à un artisanat de qualité. Oui oui ma brave dame, mon artisanat est de qualité , la qualité étant une notion somme toute subjective... Non?

Donc, j'ai fait un petit tableau à remplir chaque mois pour lister mes dépenses couture et tricot histoire de voir ce qu'il en est en vérité vraie.

Et vous, la couture vous aide-t-elle a maîtriser votre budget ou le fait-elle exploser?