Lurk around

lundi 20 avril 2015

More crochet experiment

view of the back
I've tried my hands at free-form crochet. It's quite fun, like doodling with a hook and some yarn.

So first some harts of different shapes and shades of pink were made.

LOTS of hearts, more that are seen here actually. But that part was really fun. I could make hearts when I had just a few minutes, or at night to unwind from a stressful day, or on my lunch break. 

Then came the time to assemble all those harts and filling in between the shapes to create pieces of a little cardigan. And that part took me longer than expected for a baby cardigan. Still, it was very satisfying, like creating your own piece of textile .

The tiny teeny harts along the left side of the cardigan were made as an after thought to hide the snaps I used as closure.

I was scared that the baby would outgrow the cardigan before it was finished, so I made plain sleeves to be quicker .
It fit the baby just fine in the end and Léonie was kind enough to wear it with pride (or so I think, that this 5 month old baby was proud of her cardigan), a few time since I've given it to her mum.

So, I learned a new way to crochet, gave a hand made gift to a lovely first time mother, and dressed a baby-girl in pink hearts, that's what I call a good use of my hook.

If I were to free form-crochet again though, I'll try to made it a little plainer, maybe by using only one color of yarn of the same stitch. The cardigan as is , is a bit too loud for my taste. Live and learn.

Have you been practicing new skills of late ?

dimanche 12 avril 2015

Bagues en crochet



Là pour le coup, j'ai fait quelques choses que j'aime beaucoup.
Je me rends compte qu'il est devenu rare que je montre sur ce blogue quelque chose que j'ai réussie. Dernièrement, tout était un peu ou très bof, bof voire moche, moche.

Mais je n'ai rien à dire de mal de ces petites bagues.

Elles sont rapides à faire et les restes de laines suffisent.


J'en ai fait pour des amies fort reconnaissantes. Cette petite souris est sur les doigts d'Amélie.

Les bagues amirugumis sont crochées avec du fil DMC à broder (argent ou or) et un crochet de 0.75mm. 
Vue en cours de montage
Comme le fil est fin et que je n'ai plus la vue de mes vingt ans (j'étais déjà bien myope à 20 ans d'ailleurs), je ne crochète le fil qu'à la lumière du jour. Cette bague a été entièrement faite pendant mes pauses déjeuner, au boulot.

Ça me fait du bien de mettre enfin sur ce blogue un truc que je trouve sympa ! Pfiu de soulagement !
Allez, encore une photo, car je ne m'en lasse pas de cette petite bête !

Bon crochet à vous tous !



lundi 6 avril 2015

Qu'il est laid le gilet !

I am no Venus, but I now could gallivant about in a (faux) fur coat cardigan !
Making this cardigan was a long and unpleasant affair.

Faux-Chinchilla with possible choice of buttons

I pinned and pinned the beast like no tomorrow but the long hair made the pieces shift against one another and I always had a big discrepancy at the end of the seam. I tried many times with my teflon roller foot and without, with a thousands pins and with a hundred thousands and used up a lot of very good quality thread that my seam ripper enjoyed slaughtering . My seam-ripper has won the sweet and well deserved name of Jack, and I got nowhere.
Cutting the thing to start with was also no walk in the park !

A kind soul advised me to hand baste the beast, and then sew it once tamed.
So it was basted and sewn the cardigan of doom and I HATE the thing !

Don't be fooled by the smile, I hate this cardigan !

It's sad and drab and ....
The funny things my hair's doing behind my back ! Cheeky, tricky hair!
Way too big !
I look like a giant Chinchilla is swallowing me. Or as if I stole my nana's fur coat. None of those looks are good on me, no Sir.

I drafted the pattern by myself (which was no mean feat) and wanted a loose cool, dropped shoulders faux-fur cardigan, so I added quite a bit of ease to my original measurements.
The second part of the problem is that I recently turned raw-vegan. Between the time I started to draft the pattern (I'd say november) and the time the whole thing was sewn, my new diet had seriously kicked in and I had lost 4 more kilos and a good size in RTW.

I'm still proud that I have been able to draft the cardigan and facing and lining. It's tremendous progress for me.

Even added an inside secret pocket.

I didn't add any closure yet, because Dame Christiane, my mother, agreed to take this cardigan off my hands, so we'll decide together how she wants to close it . I'd try to have her choose the hooks because buttons might make the cardy too busy.


The facings are made of red velvet from my stock. The lining is good quality anti-static lining bought in Toto, Lille.
The fur is from Tyssavel, a sadly now closed fake fur factory from northern France.



Love me a secret pocket !

Sleeve's inside, just because.

All together I'd say this was an expensive (for me) project. The fur was 35€ a meter , the lining I can't remember the price of. The time I spent on it, between the pattern making, the sewing and all was way too much and almost killed my sewing mojo.

But I did learn a thing or two, namely that fur is no good look on me. On the plus side, I made some progress on my pattern making skills and I also now know that I have to redo my basic pattern sloppers. Last but not least, my mum might now have a fake-fur cardigan she'll like. So, no regrets.

What did sewing taught you lately ?








jeudi 2 avril 2015

20 minutes to make my ten fingers (and brain sometimes) happy. #1


Comment je couds une culotte en 20 minutes pour me réconcilier avec la couture, avec ma machine, avec mes dix doigts.
Sometimes and especially after a streak of ugly makes like my past two jumpers have been, I need to give myself some easy gratification in the craft department .
Sewing a pair of knickers ( or panties for you who live far, far away) (or unmentionables if you lived a long long time ago) does just the trick.
Those are my two favorite tools to sew stretchy fabric : a roller foot and my trusty owl to pull, drag, pin the fabric whilst under said foot.
I also used a needle for stretchy fabric other wise my machine skips stitches.


I posted an easy way to draft a pair of knickers from existing ones here a while ago.
This time, I used Gertie's method to sew them. You can find it on her blog on the post about the knickers she patterned for Butterick's sew-along.
It's quick and easy baby and let me just say knickers once more for the fun of it !


So, after cutting the pieces in knit fabric,
I've sewn the back and front piece together at the crotch using a square zigzag stitch (3.5 in length, 3.5 in width). It is I believe an episode of Murdoch Mysteries that I'm watching on the computer.

Then I covered the crotch area with some piece cut from an old coton T-shirt, for breathable purposes. 
and basted it in place. 

The double needle was used to hem the legs. I just trimmed the excess of folded fabric afterward.

Now put some lace on the waist of the front and back of the kickers (yeah, said it again !) 
Finding affordable knickers appropriate lace isn't easy where i live, I got that one at Lille's braderie for 0,50 euros a meter and wish I bought the whole roll instead of a mere meter and a half.

Same zigzag stitch was used, I just changed the top thread to match the color of the lace.

Then the sides were sewn together et voilà : a comfortable simple pair of knickers that are sewn in less time than it takes to make the laundry. 
Watch out for the faux-Chichilla in the back ground! 
Wish I could get away with skipping the laundry duty when in need of clean pair of jeans as well.

Those knickers pairs with some t-shirt I made few month ago in the same jersey knit. So soft on my skin !


Love me some easy-peasy project nothing can go wrong with !

What do YOU do to spent some quality time with your sewing machine in a no fuss straight forward sewing ? Any go to easy project ?


dimanche 28 décembre 2014

Un sac à sandwish, lunch bag

Autumn (my dear autumn) has come and gone. So this is my last post related to my muses of the season.

Needed a lunch bag to get my fruits (I'm raw vegan) to work. and got inspired by this Ulyana Sergenko clutch.
Il me fallait un sac pour transporter mon repas. Je ne mange en fait jamais de sandwich, j'ai un régime  à 90% composé de fruits et légumes crus depuis juin dernier mais c'est une autre histoire. Je n'avais plus de sac pour transporter toutes mes provisions, un sac pas très difficile à faire,  un sac simplissime en fait.
C'est plutôt ennuyeux à coudre, un sac rectangulaire avec juste une petite poche sur le côté.
J'avais vu cette minaudière sur l'instagram de Ulyana Sergeenko
Et ce graphisme est parfaitement dans le thème Phryne Fisher. je m'en suis donc largement inspiré pour mon sac déjeuner. 
J'ai dessiné une Phryne 
Just drew a Phryne and used my drawing as template to cut different pieces in various scraps of material and appliquéed it to the bag.

et m'en suis servi pour découper les pièces dans mes tissus de récup et les appliquer sur la partie avant de mon sac.

Le résultat est un peu laborieux à mon gôut et beaucoup moins élégant que la pochette de madame Sergeenko, mais, comme sac à déjeuner, je l'aime plutôt bien.
A total disaster if it were a clutch, but nice for a lunch bag.
I used an old shower curtain as waterproof lining.

Pour ce qui est de coudre un sac tout simple, Craftsy à un cours gratuit et plaisant à suivre. Ce cours est parfait pour les débutants. je m'en suis servi pour monter la doublure de ce sac car j'ai toujours un mal fou à comprendre dans quel sens se monte les doublures : endroit sur endroit, envers sur endroit ou pour ce cas si doublure à l'endroit dans sac à l'envers. on coud les bords en laissant une ouverture et on retourne le sac par l'ouverture et tada ! tout est à l'endroit. c'est ce qu'on appel monter la doublure en fourreau. Heureusement que Craftsy m'a montré tout ça en gros plans bien clairs car j'aurais bien eu du mal à comprendre toute seule.

Oh, mangoes and tangerines, such a feast !

Now, a few words on how "the inspiration of the season" worked for me .
Well it didn't.
I'm not productive enough, sewing wise to make it interesting to have one or two muses for an entire season. My Phryne or Alexia's related projects were limited and I'm need of too many very practical garments to let fantasy really inspire my sewing.
Still the most successful project of this season for me was the rehabilitation of my blue coat . I have worn the life out of it !
Don't remember what this parking attendant and I were talking about, maybe something about the importance of having a hood when standing under the rain.
And yes, I'm very short in real life.




samedi 20 décembre 2014

Manches raglan du fait main AVEC FOURRURE !/ Same pattern, new fur

Quel joie d'avoir Phryne pour excuser mon abus de Fausse fourrure !
I'm enjoying my choice of Phryne  as a muse for this season as she's allowing me to spurge on faux-fur. There is a bigger project than this in faux-fur (or rather fausse-fur as in french fur is feminine) in the making but as always this project is taking its sweet time to see the light of day. so for now : a raglan sweater with some faux-rabit on it.
Sweetest faux-fur from Tyssavel, 5€/sample

J'ai trouvé au coupons Saint-Pierre de Lille cet échantillon de fausse fourrure (à 5€ tout de même) de 48cm sur 34cm et me suis dis que puisque j'avais envie de donner une deuxième chance au patron de sweater à manche raglan du Fait main d'octobre 2014...

Je n'ai évidemment pas assez de fourrure pour un T-shirt complet, heureusement j'ai dans mon stock ce tissu, un jersey/tricot de chez Toto au pois. j'ai empiécé le panneau de fourrure tel quel au devant du t-shirt.
The faux-fur sample being too small for a complete top, I paired it with this knitted thing from my stash. It is flowery on one side and pale grey on the other side.

Comme il s'agit de piècer la fourrure synthétique (tissu très stable) au jersey super élastique, j'ai stabilisé la partie du jersey qui allait supporter la couture avec une bande de twill (super, super stable).
Some stay tape to make sure the knitted material won't buckle against the very stable faux-fur.


Le jersey et la fourrure synthétique ont été assemblés avec un point zigzag pour pouvoir sortir les poils de la couture plus facilement, c'est Sewbroke qui m'a appris ce truc je crois.
Après la couture, les poils pris dans la couture sont extirpés à l'aide de mon fidèle poinçon.
Sewbroke gave me invaluable tips to sew fur. One of them is to sew with a zigzag stitch so that it is easier to pick up the hairs stuck in the seam with my trusty owl afterward.

Ça prend un peu de temps tout de même.

Puis j'ai repiqué sur le devant du T-shirt au point droit de 3,5mm de long pour plus de maintient.
Ensuite le t-shirt a été assemblé comme préconisé par "fait main" après avoir été un peu (beaucoup ?) rétréci au niveau des aisselles et des côtés. Mais le résultat est bien décevant.
The rest was very basic. And the results are less than satisfying.
This still look like a shapeless pajama top !
On dirait  un haut de pyjamas en moumoute ce qui n'est pas beaucoup mieux que ma première version de ce patron. 

This sweater is no better seen from the side but on this picture you can see more faux-fur on my couch as well as left over fur scraps on the table. I indeed, have another furry project  cooking and it gives me more headache than pleasure at the moment. More to come, maybe ...
Cette vue de mon pull n'est pas mieux mais il y a sur cette photo des indices d'un projet en cours et impliquant encore plus de fausse-fourrure.

This top is not the best but it's really, really comfy and soft. So that's that. I'm planning to transforme it in a soft, soft pillow when the winter is over or when I'll find a better pattern and fabric for a warm comfy but elegant sweater (easier said than done).
Also, have you seen that I cut my hair ? I'm planning to cut it even shorter next month !
Au final, je porte ce pull relativement souvent car la fourrure le rend agréable à porter mais une fois l'hiver fini, il sera transformé en coussin. Pour l'instant, je continue ma quête du parfait patron de pull/t-shirt, et c'est loin d'être aussi simple qu'il n'y parait.
Avez-vous vu que je me suis coupé les cheveux? Je retourne bientôt chez le coiffeur pour une coupe encore plus courte.

À bientôt






jeudi 18 décembre 2014

Joyeuse dans l'échec / happy fail

J'avais un projet pour ce qui me restait de jersey violet (utilisé pour cette robe) .
C'était cette maxi robe #125 du Burda de mars 2014  le jersey aurait servi au haut, associé à cette viscose pour la partie jupe.
Some material and pattern that i had stashed for a summer outfit and that I decided to use for a raglan sleeves sweater cause I just felt like it (very not like me to be so spontaneous !).
Je ne sais si l'endroit de ce tissu est le côté clair ou le côté obscur. Viscose métaphysique !

Ce projet s'est tout naturellement retrouvé dans mon casier à projets (il y a d'ailleurs une sacrée queue dans ce casier).

C'était en août.

Maintenant que l'on est en Décembre, ce projet a beaucoup moins d'intérêt et j'ai donc décidé de l'abandonner, ce qui est totalement inédit pour moi. Trop souvent, je m'accroche aux idées que j'ai dans la tête (et pas ailleurs comme dirait Dame Christiane) jusqu'à ce que je les mette en oeuvres. Elles sont, il faut bien dire souvent bâclées car les vêtements que j'avais envisagés ne me plaisent plus ou comme ici ne sont plus de saison.
Donc, revirement : j'ai laissé la viscose dans mon stock de printemps et utilisé le jersey pour faire la toile de ce haut de Fait Main d'octobre 2014.

The pattern I wanted to sew was from this "fait main" magazine. A pattern magazine à la Burda except that the patterns are very simple (beginners friendly) and the range of sizes is very reduced. It's 5,5€ for a magazine with 24 sewing patterns inside and more knitting patterns and crafty thingies to do.

Si j'ai toujours envie de cette maxi robe l'année prochaine, j'achèterai un coupon de  jersey au moment voulu.

Maintenant quelque mots sur ce haut si simple.
3 pièces à décalquer, ça me va !
Il a fallut un peu jongler avec mes pièces pour les faire tenir dans ce qu'il me restait de jersey, mais la coupe n'a pas pris trop de temps.

tissu contrastant pour les manches.
L'assemblage à été fait à la surjeteuse : rapide mais un peu effrayant.
Généralement je bâtis mes pièces à la machine, puis une fois que tout est bâti, je passe le tout à la surjeteuse. Comme il n'y a plus d'épingle, ma surjeteuse ne craint rien.
Là, sans aucune épingle (elles sont fatales au couteau de la surjeteuse ) je suis directement passée à l'assemblage sur ma machine infernale.

Front back and sleeves were assembled with the serger only.

Ma surjeteuse est une Brother 3034, qui fait son boulot, est relativement facile à enfiler mais gigote affreusement dés que j'appuie sur la pédale.
Garder les pièces bords à bords sans me faire bouffer les doigts par le couteau ... Je vous avez prévenu que c'était effrayant !
Ça va vite, ça coupe, ça fait un boucan du diable mais on lui pardonne tout.

J'ai enlevé 10 de longueur aux manches.
La taille S du fait main ne correspond pas à ma longueur de bras (ni au reste comme on le verra plus tard)


Et oui, c'est moi dans la plus glamour de mes pauses, pas maquillée, pas coiffée (vous aviez remarqué ?) et en bas de pyjamas. Mon bas de pyjamas est d'ailleurs fort approprié car le sweat sans modification du patron fait très PJ.
No make up, no filter, in my pj picture ! Very fitting since this supposedly trendy sweater just look like a PJ top . Not what I wanted at all !

J'ai enlevé à peu près 3cm de chaque côté pour le rendre un peu moins loose, puis assemblé les bandes de l'encolure et des poignets. Et, rien à faire, on dirait toujours un haut de pyjamas.


J'aurais préféré une encolure contrastante en rose, mais il ne me restait plus assez de ce jersey. Donc c'est le violet qui se retrouve près de mon visage alors que cette couleur me va moins bien. Elle est un peu trop sombre et me donne l'air triste. Il n'était vraiment pas possible de faire autrement.

Fait main propose de découper une bande de 57cm (en taille S) pour l'encolure, j'ai découpé une bande de 43 cm à la place, histoire de casser le côté un peu trop loose de ce haut.
J'aime bien utiliser mon pied en Téflon pour le jersey même s'il manque un peu de précision pour les surpiqures.


Même sur une jupe ce haut ressemble toujours à un haut de pyjamas. Les couleurs y sont pour quelques choses (quel ennui tout ce violet !) mais le manque de définition à la taille n'arrange rien.
Voilà donc un usage tout trouvé : haut de pyjamas tu seras !
c'est même pire de dos !
Just a PJ top but a quick one to sew and a no hassle spur of the moment thing to do.
Learning to be spontaneous and thinking it's ok to sew for fun too. 

Bien sûr, je suis beaucoup plus heureuse (et fière de moi ) quand un projet se trouve à la hauteur de mes attentes et que je peux le porter devant mes collègues et amies et dire "c'est moi qui l'ai fait !", mais même raté , ce haut à été une bonne expérience. Je me suis amusée en le réalisant quand j'en avais envie.
Changer de projet, d'idée pour plus de spontanéité couture est une chose nouvelle pour moi mais que j'espère faire plus souvent. Même si ce haut ne verra plus jamais la lumière du jour.
J'ai également appris pas mal de choses :
1)le secret des manches raglan une pièce,
2) la forme non cintrée est à éviter pour ma morphologie,
et 3) se mettre à coudre l'idée qu'on a en tête au moment où elle arrive rend la couture plus amusante et plus rapide et plus satisfaisante quel que soit le résultat.
Et rapide ce fût. Entre le copiage du patron la découpe et l'assemblage, je n'ai pas passé plus de 3 heures sur ce model. Même pour un model aussi simple c'est un record pour moi, couturière extra-lente.


Je ne regrette pas la maxi dress, je peux toujours en coudre une au printemps prochain et dans un jersey dont la couleur me sortira moins par les trous de nez.
Et je n'en suis pas restée là avec ce patron de haut à manches raglan.
Suite au prochain article...